Fargo, un thriller « vaudevillien » et enneigé à plouc ville

Fargo est une série américaine dont la diffusion a commencée début avril sur la chaîne FX (connue pour être la chaîne de Sons of Anarchy) et qui suit le modèle de True Detective : un format « anthologie » de 10 épisodes ; format qui permet de recruter un casting haut de gamme d’acteurs sans les astreindre à plusieurs saisons interminables -quelle bonne idée !-.

 

 

Mais attendez voir… Fargo… Fargo… ce nom vous dit peut être quelque chose. Et vous avez raison de fouiller vos souvenirs endormis car Fargo est au départ un film des frères Coen sorti en 1996, et sûrement leur meilleur film d’ailleurs. Produite par les-dits frères Coen, la série est réalisée par Noah Hawley, connu pour avoir œuvré sur la série Bones et qui, avec cette adaptation, compte bien prendre du galon en tant que réalisateur et scénariste émérite.
Alors oui, Fargo est une adaptation, mais pas un remake.
Les faits se déroulent quelques années après l’histoire du film des frères Coen (d’ailleurs quelques passerelles et clins d’œil scénaristiques font intelligemment échos au film) et mettent en scène tout une tripotée de personnages, la plupart du temps dépassés par les événements.

En décor, un désert blanc à perte de vue, la neige qui crépite sous les pas, des petites villes emmitouflées et des autochtones perdus, sortes de pecnots civilisés qui évoluent dans ce monde gelé et bancal.

FARGO - Pictured: Martin Freeman as Lester Nygaard . CR: Chris Large/FX

110-480x640

Lester Nygaard (interprété par le génialissime Martin Freeman, aperçu dans la trilogie Bilbo, et dans la série Sherlock, sur la photo de gauche) est l’un d’eux. Un gentil gars bien trop brave constamment rabaissé et écrasé par tout le monde. De sa femme à son frère en passant par son voisin, tout le monde le méprise. Et sa rencontre fortuite avec Lorne Malvo (joué par Billy Bob Thornton sur la photo de droite) – un psychopathe à l’humour cynique, méthodique et glacial- l’entraînera dans le crime en suivant l’impitoyable spirale de la Loi de Murphy.

Ce duo de personnages emmènera dans leurs pas Molly Solverson, jeune policière inexpérimentée qui comprend mieux que tout le monde mais qui est sous estimée par une hiérarchie je-m’en-foutiste. Elle est et reste une bleusaille et la bleusaille suit les ordres. Même si ces ordres viennent d’un incompétent en manque d’autorité.

allison-tolman-joue-molly-solversonSûr qu’il y’aura des choses cachées sous la neige…

Chaque épisode est une réussite totale et l’on suit les desseins de ces personnages avec une curiosité folle. Le pauvre Nygaard s’enlise d’épisode en épisode, tandis que Lorne continue son business en laissant nombre de cadavres derrière lui, et que Molly tente de résoudre tant bien que mal les meurtres et de comprendre ce qui se passe dans sa ville, vu qu’elle est la seule à s’y intéresser.

Vous l’aurez compris, amateurs de situations délirantes et de personnages atypiques et décalés, avec Fargo, vous passerez un excellent moment. Ne serait-ce que pour apprécier la prestation des acteurs, d’un bout à l’autre convaincante et juste. Jusqu’aux plus petits rôles (qui ont eux aussi leur importance) rien n’est laissé au hasard, et cela fait de Fargo un inratable de plus pour vos yeux ébahis.

10742718_10204115763826704_824066312_o

Cette série a le mérite de proposer un scénario original qui ne fait aucune redite avec le film d’origine. Elle ne lui emprunte que la toile de fond, le décor et l’ambiance tout en s’émancipant de la patte graphique et scénaristique spécifique des frères Coen.
Les acteurs sont incroyables, et l’humour omniprésent.
En bref, Noah Hawley a gagné son pari et a su monter une très bonne série.

Attention tout de même on reste dans le domaine du Thriller, Fargo n’est donc en aucun cas une comédie tout public. On la classera volontiers dans la catégorie série noire.

A voir, et à savourer.

FARGO -- Pictured: Martin Freeman as Lester Nygaard -- CR. Matthias Clamer/FX

 

 

LazyLumps

Déjà petit, le troll Lazylumps collectionnait les cailloux. Après en avoir balancé un certain nombre dans la tronche de tout le monde, il est devenu le "Rédak' Chef" de la horde, un manitou au pouvoir tyrannique mais au charisme proche d'un mollusque. Souvent les nuits de délire on l'entend hurler "ARTICLE ! ARTICLE ! IL FAUT UN ARTICLE POUR DEMAIN".

Lâche ton cri

  • 21 octobre 2015 at 20 h 59 min
    Permalink

    Série atypique clairement et même si chaque épisode me donne envie de savoir ce qui va se passer ensuite, je ne peux m’empêcher d’y trouver parfois des longueurs…

    Acteurs au top en effet.

  • 30 juin 2014 at 17 h 42 min
    Permalink

    Une série qui parvient à développer sa propre histoire tout en restant dans la patte si particulière des Cohen, c’est un petit tour de force. Et Martin Freeman est décidément un des meilleurs acteurs du moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.