Batman v Superman : Dawn of Justice… que dire ?

[Ce genre d’article est toujours compliqué à écrire car la culture pop, et la culture geek en particulier, est arrivée à un stade très partisan où le moindre mot peut être taxé de biaisé et entraîner une guerre de chapelle. C’est le cas avec les super-héros et l’opposition virile mais amicale entre les 2 monstres que sont Marvel et DC. Bien qu’étant un lecteur plus assidu de Marvel, j’ai quand même derrière moi 20 ans de lecture de comics en tout genre et je suis tout autant excité de voir la transposition (réussie) à l’écran de ces héros de papiers qu’ils viennent de New York ou de Métropolis. Bon article à tous]

Le film était attendu au tournant. On nous l’avait vendu (et ils avaient sans doute raison sur ce point) comme « le plus grand combat de gladiateur de tous les temps » (dixit Lex Luthor). Il suscitait aussi autant d’espoirs que de craintes (finalement comme ses deux protagonistes). Batman v Superman : Dawn of Justice ! (Je m’épargne le titre en français qui m’écorche les oreilles déjà que l’orignal ne veut pas dire grand chose mais on y reviendra).

Beaucoup de choses ont déjà été dites ici et là sur la toile et dans les médias. Des choses vraies, des choses un peu moins. J’ai moi même beaucoup hésité avant de le voir. Je l’ai vu. Je me suis dit qu’il fallait partager mon ressenti. Mais je vais essayer de ne pas tirer sur l’ambulance (même si l’ambulance en question se porte très bien au box office). Je vais essayer de présenter ce qui à mon avis ne va pas dans le film d’un point de vue cinématographique et d’un point de vue personnel. Je vais aussi vous parler de ce qui va car tout n’est pas à jeter (et le tout sans spoiler).

Bat v Super

Dawn of Justice… Fall of the movie

Le film se passe un peu plus d’un an après la fin de Man of Steel. Le combat titanesque qui a opposé Superman et le Général Zod avait détruit une grosse partie de Métropolis (qui s’en est d’ailleurs assez bien remis visuellement je trouve par rapport à ce qu’on avait vu ????) et a laissé d’importantes cicatrices et de profondes questions en suspens. Notamment, que doit on faire de Superman ? Est il un héros ou une menace ? Peut-on mettre un cadre légal autour de ce phénomène ? Pendant que Clark Kent/Superman (Henry Cavill) cherche toujours sa place exacte dans ce monde, un homme a un avis beaucoup plus arrêté sur la question. Agissant à Gotham depuis des années, pas mal blasé et amoché par la vie qu’il s’est construite, Bruce Wayne/Batman (Ben Affleck) pense que Superman est beaucoup trop dangereux pour l’Homme pour qu’on le laisse agir. Mais le combat imminent entre 2 « héros » aux méthodes et aux histoires si opposées ne cache-t-il pas une autre menace ?

Voilà grossièrement le pitch du film sans trop en dévoiler. Toujours réalisé par Zack Snyder, qui était déjà aux commandes de Man of Steel, le film prenait beaucoup de paris. Il lui fallait essayer de corriger le tir après un Man of Steel qui avait moyennement convaincu, amener une nouvelle vision de Batman sans tenir compte de la trilogie de Christopher Nolan, poser son histoire et ses enjeux au delà du simple combat de catch, et en même temps il se veut le véritable lancement du DC Cinematic Universe avec moult franchises à la clé sans pour autant copier Marvel qui a plus de 5 ans d’avance (pour Avengers je veux dire). C’est sur ce dernier point que le film se prend notamment le plus les pieds dans le tapis.

Le film a un côté totalement schizophrénique. Et ce dès le titre. Qu’est ce que ça veut dire Batman v Superman ? C’est un versus qui s’assume pas ? C’est autre chose ? Et puis pitié Dawn of Justice (l’Aube de la Justice en français) ! Alors je sais que ça fait référence à la super-équipe DC, la Justice League, mais avouons que ça veut rien dire. Pour revenir au film, d’un côté on essaye de nous caractériser Batman et Superman, de nous montrer pourquoi ils sont opposés idéologiquement mais aussi ce qu’ils ont en commun. On nous montre l’escalade des tensions entre les deux personnages. On suit notamment la quête de Bruce/Batou pour se préparer à cet affrontement (car qu’on s’entende bien : ce film est surtout centré sur Batman). De l’autre côté, cette montée en puissance est coupée par des moments Justice League ridicules. C’est comme s’ils essayaient de speedrun la construction de leur univers en dépit du bon sens. Alors on va mettre Diana Prince/Wonder Woman de manière random par ci par là. Alors on va faire des caméos de 2 secondes des autres membres de la Justice League (Flash/Cyborg/Aquaman… d’ailleurs merci j’ai beaucoup ri sur l’apparition de Jason Momoa en Aquaman a qui on a dû demander de jouer le mec bourré dans l’eau). Alors on va faire des rêves à Bruce Wayne annonçant la future arrivée de Darkseid (cette séquence était presque pas mal tant elle rappelait le comics Injustice par Tom Taylor).

batman-v-superman-trinity

Moi à ce stade du film mes yeux saignaient déjà, mais je ne savais pas que je n’avais encore rien vu

L’autre gros point noir du film est plus personnel : la mise en scène de Snyder. A la base je n’avais pas forcément d’avis négatif sur ce mec. J’avais trouvé Dawn of the Dead cool, 300 m’avait fait marrer et j’avais trouvé Watchmen honnête sans être transcendant. Là où j’ai commencé à me poser des question c’était au moment de Sucker Punch. Est ce que ce mec était finalement capable de filmer autre chose que de la transposition case par case de comics ou de la bouillie numérique filmé toujours de la même manière avec un filtre Photoshop ? Je dois vous avouer que je fais partie des gens que Man of Steel a laissé froid. Je n’ai pas du tout aimé le scénario bourré d’incohérences et surtout la mise en scène qui se la touche à grand renfort de comparaisons christiques pour finir dans 1h de destruction massive. Batman v Superman corrige quelques trucs mais répète certaines erreurs. Après avoir élevé Superman comme l’équivalent de Dieu, l’un des gros propos du film est justement de questionner cela ainsi que le danger qu’il représente après la destruction de Métropolis. C’est assez intelligent comme idée. Le moment où Superman se rend au Congrès des États Unis pour rendre des compte est d’ailleurs assez fort. La mise en parallèle entre le héros humain (Batman) et le quasi-divin (Superman) est plutôt cool.

1Le film utilise beaucoup d’éléments du fameux comics The Dark Knight Returns de Frank Miller (allez le lire si vous ne connaissez pas), notamment pour son affrontement entre Batman et Superman (tiens donc !). Il puise également dans d’autres comics mais ça serait spoiler que d’en parler ici. Globalement les éléments pris directement des comics sont cools et passent bien à l’écran ce qui confirme que, oui, Snyder sait transposer une BD à l’écran (mais ça on le savait depuis 300). Si ce n’était que ça, ça n’aurait pas été le film du siècle mais ça aurait été un film de super-héros honnête. Sauf qu’encore une fois, tout ça se retrouve noyé dans le reste du scénario, ce qui en diminue l’impact. Et la baston finale est également desservie par les multiples bandes-annonces qui ont précédé la sortie du film. Sans vous spoiler, disons simplement que vous avez déjà vu l’essentiel du combat entre Batman et Superman. A vous de découvrir ce qu’il se passe autour si le cœur vous en dit

Bon, par contre le rendu visuel et la photo est une horreur. Encore une fois c’est un avis personnel mais j’en peux plus de Snyder en fait. Je n’en peux plus de son imagerie tiré d’un clip avec un filtre Instagram. C’est froid, c’est impersonnel, c’est sombre, on voit rien. On a l’impression d’avoir vu ça dix fois dans des cinématiques de jeux vidéo. Le film commence sur une séquence de l’origin story de Batman avec la mort des parents de Bruce et c’est filmé en slow motion quoi ! Les couleurs, quand elles sont là, en deviennent agressives. Pour tout vous dire, il faudrait ajouter un message contre les épilepsies photosensibles avant la séquence de fin. Moi mes yeux ont saigné tellement c’était surchargé. Imaginez qu’on vous bombarde de flashs et de lumières saturées toutes les 10 sec dans un fracas d’explosions. On ne comprend rien. Pour moi le combat final est encore plus raté que celui de Man of Steel car il n’est ici qu’un gloubiboulga de CGI moches mises bout à bout dans une séquence illisible, lui enlevant tout le fun ou la portée émotionnelle qu’on voudrait lui attribuer.

J’ai aussi lu plusieurs fois que le film manquait d’humour et que c’était froid. OK, mais c’est un faux problème. S’ils avaient abusé de l’humour on aurait dit « ah mais ils font du Marvel, c’est tout pourri ». Le ton sombre du film renforce le parti pris de la caractérisation des personnages. On n’est pas en face d’humains, on est en face d’icônes, de représentation symboliques. Je comprends que ça ne plaise pas à tout le monde (j’ai pas dit que j’étais super fan d’ailleurs) mais c’est un choix qui se respecte.

Je suis BATMAN !

Vous l’avez compris le film est pas parti gagnant dans mon cœur. Mais j’ai dit que tout n’était pas raté. Le Salut viendrait-il des personnages ? Euuhhh… Oui et non.

On retrouve bien sûr le casting de Man of Steel. Dans le rôle de Superman, Henry Cavill a un peu amélioré son jeu. Je suis pas encore convaincu mais comme Superman est finalement assez accessoire dans le film, et n’est surtout présent que comme personnage de fond ça passe. En tout cas il se débrouille bien dans son interprétation de, au choix, mec paumé ou super-héros monolithique. A ses côté Lois Lane (Amy Adams) qui réussi la performance de servir encore moins à quelque chose que dans le premier film. Bon on comprend que, avec la mère adoptive de Clark, elle représente la partie humaine de Superman. Mais sinon rien du tout, c’est plat. Si, elle joue la demoiselle en détresse et c’est chiant.

lex-luthor-batman-v-superman-jesseDu côté des nouveaux venu on a Jesse Eisenberg en Lex Luthor. Pour ceux qui connaissent pas, Lex Luthor est l’un des ennemis emblématique de Superman. Milliardaire, véritable génie et mégalomane, il considère notamment, comme dans le film, que les méta-humains représentent un danger pour l’humanité. Sauf que là c’est ridicule. Je pense que c’est le perso le plus raté et insupportable du film. Eisenberg est en roue libre et cabotine à mort. Son interprétation de Luthor est un mix entre son rôle de Mark Zuckerberg dans The Social Network et l’interprétation du Joker par Heath Ledger dans The Dark Knight. C’est franchement mauvais.

Par contre le gros morceau du film et l’un des seuls éléments positifs à mon sens c’est Ben Affleck en Batman ! Je savais pas quoi en penser quand il avait été annoncé. Ben Affleck reste un excellent acteur (et un très bon réal). La seule apparition dans un film de super-héros c’était Daredevil et ça reste encore dans les mémoires. Mais là c’est classe. On a un Batman amoché par la vie, qui en a déjà vu, qui a déjà eu maille à partir avec des tarés en costumes et que l’arrivée de ce demi-dieu en slip rouge effraie. La relation avec Alfred (Jeremy Irons) est très sympa à voir. Physiquement il envoie du steak. On a une espèce de montagne de muscle badass et quand il frappe ça fait mal. Une des séquences de baston est peut être une des meilleures que j’ai vu avec Batman. On se croirait dans Arkham City et voir le compteur de combos dans le coin de l’écran. Bon le côté super détective qu’il est sensé être est un peu mis à mal parce que franchement il ne voit rien arriver des machinations de Luthor alors qu’il a le nez dedans. J’attends du coup avec impatience le prochain Batman qui sera scénarisé par Affleck lui même.

edito-bvs-promo-4

Petite mention aussi pour Gal Gadot qui se débrouille mieux que ce à quoi je m’attendais. Bon elle est sous exposée pendant tout le film mais son apparition pour le combat final est sacrément classe et vend le perso bien badass. Et elle ne joue pas le rôle de la greluche du coin (il y a déjà Loïs pour ça).

507366Film bancal et foireux sur de nombreux points, Batman v Superman essaye de mettre en 2h30 ce qu’il aurait dû faire loger en plusieurs films. Ajoutez à cela la mise en scène « clipesque » de Snyder, on arrive à un film qui va diviser mais qui, moi, ne m’a pas touché du tout. Tous les bons points sont noyés dans un océan de n’importe quoi qui pourrait parfois flirter avec le nanar. C’est dommage. Le film mérite-t-il le torrent de haine qu’on déverse sur lui ? Sans doute pas à ce point là. Je ne peux pas vous encourager à aller payer une place mais jetez y un coup d’œil une fois en Blu-Ray ou en DVD (et puis attendez la version longue vu que ça a déjà été annoncé avant même la sortie du film). Je ne suis pas encore convaincu par l’univers DC au cinéma mais j’attends beaucoup Suicide Squad à la fin de l’année et le futur Batman avec Affleck aux commandes. Mais par pitié, ne laissez juste pas Snyder sur Justice League.

Dr Tyriel

"Je sers la Science et c'est ma joie"

Lâche ton cri

  • 7 avril 2016 at 10 h 56 min
    Permalink

    Bonjour,
    Ce retour est assez intéressant tu penses que nous sommes pro-marvel ou pro-dc, c’est ennuyeux en fait nous sommes ni l’un ni l’autre : nous sommes pro-bons films. C’est ainsi que nous avons qualifié Avengers 2 de décevant, autant au niveau narratif qu’en termes de divertissement pur. Nous n’avons pas chroniqué les Batmans de Nolan (à l’heure où j’écris ces lignes) et ici on est plus ou moins unanime : les deux premiers sont des chefs d’oeuvres (le troisième…. beaucoup moins.) Pas de biais à ce niveau là, nous sommes tout à fait capable de voir de la qualité partout où il y en a. Nous n’aurons pas de pitié pour Marvel non plus s’ils continuent dans la lancée d’Avengers 2.
    Pour revenir au film, je te trouve un peu dur avec nous il faut bien admettre que celui-ci est très bancal : tu le dis toi même les séquences hallucinées sont incompréhensibles, le fait d’ouvrir le film sur une énième réexplication de pourquoi Batman est devenu Batman est redondant et à titre totalement personnel je trouve que le réalisateur et toute l’équipe chargée de l’histoire ne comprennent rien aux personnages qu’ils mettent en scène :

    En commençant par le plus simple et en paraphrasant mon collègue, Lex Luthor se prend pour le Joker, ce personnage est froid et posé, calculateur et tire toujours les ficelles dans l’ombre. Que viennent faire ces crises de rire démentes ? Cette envie de se mettre en scène ? Première erreur mais une des moindres.
    Maintenant parlons des héros, qui font plus de morts que n’importe qui dans le film. Pourquoi cet acharnement à vouloir rendre Superman divin alors qu’il se comporte comme une brute égoïste qui ne cherche que la reconnaissance de ses pairs en explosant des bâtiments par paquet de trente ?
    C’est l’exact opposé de l’idéal qu’est sensé incarné Superman : Il ne tue pas, il fait attention quand il se bat à pas trop tout détruire, il n’attend rien de l’humanité en retour. A force de vouloir l’assombrir pour faire « adulte » ils ont perdu ce qui fait la force de ce personnage : sa générosité, son envie de bien faire. Ça se traduit par « je suis vexé je disparais du jour au lendemain sans explications parce que vous êtes méchants avec moi… je reviendrai que pour sauver ma copine… » Bonjour les scénaristes complètement aux fraises !!
    Et Batman .. il torture gratuitement (non mais marquer les gens au fer rouge… sérieux ??? On parle d’un super-héros là pas d’un psychopathe) il tue à tour de bras en utilisant des flingues (funfact dans la BD Dark Knight returns de Frank Miller qui a l’air d’être le socle de l’inspiration de BvS Batman explique qu’il n’utilisera jamais de flingue, que ce sont les armes de ses ennemis et qu’il ne s’abaissera pas à leur niveau) Personnellement ça me pose un gros problème, car Batman fait partie de nos vies depuis qu’on est môme et en tant qu’adulte j’ai pas envie de montrer ce genre de « héros » à des enfants. Car ton argument de DC c’est pour les adultes est complètement faux, tu oublies tranquillement qu’à côté de The Flashpoint Paradox (qui est effectivement très adulte) il ya aussi Teen Titans, la série Batman The Brave and The Bold, les séries Arrow, Flash, Supergirl qui sont clairement orientées pour les pré-ados et les ados et j’en passe.. DC à l’instar de Marvel c’est tout public. (Tu montre Spiderman à tes gosses, mais tu garde le Deadpool hors de leur portée)

    On se retrouve donc avec un film qui est une mauvaise adaptation de ses personnages, qui dure 2h30 pour nous raconter pas grand chose au final et qui sert d’énorme bande annonce pour un DC Cinematic Universe à venir. Ya pas à être pro machin ou bidule là dedans il suffit de regarder les choses telles qu’elles sont. Ce Batman v Superman est un pur produit marketing et quand les ficelles sont trop grosses on se sent obligé de le dire.

    Pour ceux qui sont tout de même intéressés par d’excellentes adaptations de comics en films je vous renvois avec allégresse vers les dessins animés produit par la Warner, notamment The Flashpoint Paradox, Justice League War et sa suite Throne of Atlantis, toutes les adaptations de Batman (Son of Batman, Batman vs Robin et les autres) le tout dernier Justice League vs Teen Titans. Pour une bonne adaptation de Superman je conseille également Superman Returns (oui oui je suis sérieux) mais également les dessins animés : Superman unbound, Superman Doomsday ainsi que l’excellent All Star Superman.

  • 7 avril 2016 at 0 h 59 min
    Permalink

    Je regarde le film en mm temps … et je conseillerais à tout le monde de foutre votre critique aux chiottes … je viens de voir les passages avec flash, aquaman et cyborg … je trouve que vous avez critiqué joyeusement sans raison … rien de risible dans ces scènes, rien de ridicule … vous faites genre « je vais pas tirer sur l’ambulance », « je suis + marvel mais je lis tous les comics depuis 70 ans » … mais clairement vous avez un parti pris, c’est pas ce que j’appelle une critique constructive … avengers peut aller se rhabiller à côté de ce film … vulgairement, je dirais que Marvel c’est pour les préados et les ados … DC c’est pour les adultes ;)

  • 6 avril 2016 at 23 h 47 min
    Permalink

    en revanche, si on ne peut pas encourager les gens à payer leur place pour aller voir ce film, ça aurait été le même conseil pour les films marvel et surtout les 2 Avengers qui sont très mauvais … juste de l’effet spécial à gogo, on enlève ça et c’est vide à mourir … on pourrait faire tenir chacun des films sur 20mn …
    en gros Marvel fait l’erreur contraire, étaler une histoire sur 40 films alors que ça tiendrait en un film…

  • 6 avril 2016 at 23 h 43 min
    Permalink

    pas lu toute la critique car trop personnelle …
    je ris tout autant de marvel … on va dire qu’on a un parti pris, vous êtes pro marvel, moi je préfère DC …
    j’en suis qu’à 56mn, et mon pb c’est que je capte pas grand chose … jsuis pas un pro de l’univers DC mais jsuis pas un néophyte non plus … mais le type qui apparait comme dans un rêve, je sais pas qui sait, je comprends pas ce qu’on voulait nous faire comprendre …
    là où je vous rejoins, c’est la sensation de vouloir faire un speedrun pour essayer de rattraper le retard sur Marvel … et le pb c’est qu’on doit avaler beaucoup de choses et si on est pas féru de l’univers DC, on a du mal à suivre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.