[Antre des Trolls] La riche idée d’un bar gaming : le Newjabes !

 

MAJ 11/03/2016 : reportage de l’ouverture de ce beau projet !

 

Le Cri du Troll était présent à l’ouverture des portes du Newjabes, où cocktails et binouzes côtoient les manettes de consoles next gen et les souris de PC gamer. E-gaming, soirées tournois, libre accès aux jeux multi, le lieu tient toutes ses promesses et assure l’essentiel dans une ambiance.

 

Interview et rencontre 12 août 2015 :

Le NewJabes, un concept prometteur

11824056_10153513151709049_286272553_nDemandez à quelques jeunes que vous pourriez croiser au coin de la rue si Limoges est une ville dynamique. Immanquablement, le plus souvent, ceux-ci ne feront pas dans la dentelle :  » c’est un truc de vieux » ou encore « y s’passe rien » seront leurs réponses en prenant bien soin d’opposer la capitale limousine aux villes bien en vue comme Toulouse, Bordeaux ou Rennes. Fort heureusement, ainsi que nous avons pu le constater au Cri du Troll, certaines initiatives viennent battre en brèche cette image négative. 
C’est notamment le cas du projet de deux courageux frangins (Geoffrey Martin et Tony Martin), que nous avons rencontré dernièrement. Leur but : ouvrir sous peu un bar-restaurant où il sera possible de jouer aux jeux vidéo. Il est vrai que ce concept a été développé avec succès dans d’autres villes. L’ami Bolchegeek nous a d’ailleurs gratifié d’un reportage favorable sur un lieu semblable (axé sur le rétrogaming).

Newjabes, ainsi qu’il se nommera, s’installera dans un grand local doté d’un cadre sympathique et entend bien toucher un large public. L’ensemble devrait être placé sous le signe de la convivialité : des soirées animées, des tournois sont ainsi à l’ordre du jour. Voilà qui devrait ravir des joueurs trop souvent cantonnés à jouer chez eux avec un pack de bière pour seule compagnie. D’ici à l’ouverture, la route demeure néanmoins longue. Pour commencer, un appel aux dons sur Ulule va être prochainement lancé  de manière à ce que le projet touche un maximum de gens. À la veille de cette étape importante, le Cri du Troll est allé à la rencontre des deux créateurs de Newjabes qui nous ont livré les détails de leur futur bébé. Que vous soyez un simple manant qui s’intéresse de loin aux nouveaux projets de sa ville, un joueur potentiellement intéressé ou un gamer dont les yeux brillent déjà à la lecture de ces quelques lignes et qui souhaite activement participer au Ulule, l’interview qui suit devrait vous donner une idée plus précise de ce qui vous attend dès l’année prochaine (si tout se passe bien) avec Newjabes.

L’instant interview

C’est en envoyant Lazylumps, Graour et Pétrocore que nous avons donc rencontré Geoffrey et Tony Martin pour qu’ils nous parlent eux même de leur projet. C’est l’instant interview, et sans coups de massues, promis.

Lazylumps : Alors pour commencer Geoffrey, je te laisse présenter le projet.

11830809_10153513150324049_1235324686_n
Tony et Geoffrey, les créateurs du projet

Le projet, on l’a créé à la base à la CCI. On sort tous les deux à la base d’une formation à la CCI, qui permet en fait de créer et gérer des entreprises : « gestionnaire d’unité commerciale ». Sur deux ans, on devait faire un projet d’entreprise qui était fictif ou réel. Nous au début, on a fait un projet d’entreprise fictive, mais quand on a vu l’engouement des gens par rapport au projet, on a voulu le rendre réel. L’avantage, c’est que le projet a été encadré par des personnes compétentes, qui sont dans le milieu. On avait quelqu’un qui était dans le marketing, quelqu’un dans la compta, quelqu’un dans le merchandising.

 

On a fait un projet carré qu’on a présenté à la CCI devant un jury et le projet est super, mais vraiment super bien passé. Entre temps, on a commencé à se remettre au boulot. Et puis y a pas si longtemps que ça, y a trois-quatre mois, on s’est dit qu’on avait vraiment envie de réaliser ce projet parce que ça manque de divertissement sur Limoges. Y a beaucoup de personnes qui demandent de nouvelles choses et au final il se passe pas grand-chose.
Le concept, c’est un bar à thème sur les jeux vidéos, pas complètement bar non plus puisqu’on veut offrir de la restauration. Sur nos amplitudes horaires, on serait sur du 11h-13h avec sandwicherie, ça permettrait aux gens qui mangent de se taper un FIFA, un Street Fighter, c’est un divertissement en plus pendant qu’on mange ou pour combler l’attente. Le soir, ce serait plus bar-ambiance avec des tapas.

Lazylumps : Avez-vous déjà des locaux ?

Geoffrey : Oui, on en a un en vue parmi d’autres. C’est rue des Arènes, anciennement le Paradisio. On a pensé à lui parce qu’il est pas très excentré mais il est pas non plus en centre-ville, pour pas se retrouver étouffé. On l’aurait pas mis rue de la soif par exemple, parce que cette rue a pas besoin d’un bar de ce genre pour faire venir du monde. On voulait que le concept « rayonne » mais que le bar soit pas trop excentré pour que les gens puissent aller continuer leur soirée après. C’est un grand local de 170 m² avec terrasse. Il peut convenir !

Lazylumps : Donc il sera assez grand pour accueillir des tournois, des LAN ?

Tony : C’est ce qui est prévu, oui.

Geoffrey :
Pour vous donner une idée de ce qu’on veut dans le bar, c’est minimum dix PC pour faire au moins deux équipes de cinq pour des rencontres. On a aussi tablé sur 5 consoles : deux PS4, une PS3, une XBOX One et une Wii U.

Tony :
Il y aura aussi des écrans dynamiques, pour retranscrire les jeux en cours dans le bar ou les compétitions e-sport populaires : League of Legends, Heroes of the Storm, Heartstone, Starcraft.

Lazylumps : Tu nous avais parlé (avant l’interview) de partenariats avec Micromania. Ça en est où ?

Geoffrey : On a des partenariats avec NRJ, Micromania et on discute aussi avec le CSP, mais tant que l’entreprise n’est pas créée, ça reste officieux. Pour le moment, ils ne peuvent pas apposer leur logo sur quelque chose qui n’existe pas. Mais ils nous donnent déjà une tribune pour nous exprimer. NRJ, par exemple, nous offre une interview (normalement payante) par un de leur chroniqueur, puis ils la redirigeront vers leur page facebook. Par la suite, quand l’entreprise sera créée, on organisera un tournoi FIFA pour la soirée d’ouverture pour fédérer un maximum de monde. La comm ‘ sera effectuée à la radio par NRJ. Raf’, l’animateur de Limoges, sera là et participera, nous aidera à l’organiser.

Tony :
Micromania va nous appuyer sur le financement participatif. Ils vont nous aider à communiquer avant l’ouverture du bar pour présenter la chose à leurs clients.

Geoffrey :
Micromania servira aussi de relais. Pour l’instant on a pas de local physique, donc suite à l’interview, on dira aux gens qu’ils peuvent nous contacter par mail ou par facebook mais aussi demander des infos à Micromania à Saint-Martial.
Micromania chapeautera aussi le tournoi d’ouvertue de FIFA, mais on a aussi envie d’organiser des tournois avec eux assez souvent, pour pouvoir garder un bon niveau en événementiel.

11855478_10153529010424049_250517504_n

Petrocore : j’ai vu que votre bar allait s’appeler le Newjabes. Ça a quelque chose à voir avec l’artiste de trip-hop japonais Nujabes ?

Geoffrey : Exactement. Je suis très fan de son travail, je suis fan de Samurai Champloo, et quand je suis allé au Japon, j’ai beaucoup baigné dans cette culture. Si j’ai voulu appeler le bar comme ça, c’est parce que cet artiste représente le partage, une multitude de choses qui peuvent être mélangées ensemble : il arrive à te mêler du rap avec de la musique classique, ce genre de choses. Même si c’est pas concret aux yeux des clients, cette notion de mélange est complètement traduite par son nom.

Tony : Dans la musique, dans l’image qu’il transmet, c’est exactement les valeurs qu’on veut véhiculer

Lazylumps : Dans le public ciblé, vous comptez surtout toucher des jeunes ?

Geoffrey : Pas seulement. Il y aura sûrement beaucoup de jeunes le midi. Le soir, ce sera pas forcément la même clientèle. On voudrait avoir une clientèle diversifiée, un peu comme le Laser Game, pour lequel j’ai travaillé un peu.

Petrocore : Imaginons que je sois un gros noobzor ou quelqu’un qui n’y connaît absolument rien en jeux vidéos. Qu’est ce qui va l’attirer, que lui proposez-vous ?

Tony : L’entrée du bar sera faite de manière à ce qu’ils ne soient pas assaillis directement par ce coté jeu vidéo / e-sport. Ils seront donc attirés par la déco, ou la musique dans un premier temps. Ils pourront juste consommer, c’est tout à fait possible. Si ils veulent jouer après, nous en tant que « fédérateurs », on les encouragera à faire connaissance avec ceux qui jouent déjà, en disant par exemple « après votre partie, on a un nouveau challenger », ce genre de choses. L’avantage, c’est que les gens qui entrent ont déjà un centre d’intérêt en commun.

Geoffrey : On a choisi le local parce qu’il est tout en longueur. Ce sera évolutif : les gens entrent d’abord dans l’espace bar, mais ils auront vue sur ce qui se passe plus loin, là où les gens jouent. C’est mieux que d’avoir genre une vitrine qui donne direct sur des gens qui jouent à donf.

Graour : Est-ce que vous proposerez de la « bouffe de geek », quelque chose à thème par exemple ?

Tony : Les sandwichs et les cocktails auront des noms en rapport avec le jeu vidéo. Pour ce qui est des recettes, on travaille encore dessus.

Geoffrey : On aura des classiques, comme le Blue Lagoon, le Cosmopolitain, le Cuba Libre mais in veut aussi mettre en place des cocktails avec des noms spécifiques. On va faire aussi des muffalettas le midi, qu’on servait dans un bar où j’ai travaillé en Australie. C’est à base d’un pain rond dans lequel on peut mettre ce qu’on veut, ça nous laisse plein de choix pour les recettes. Le soir, ce sera plus des tapas !

bandeau17

 

 

 

 

 

Nous au Cri du Troll, on aime bien les initiatives, et celle la nous a drôlement plu ! À l’instar du bar retrogaming de Dijon, le Newjabes peut toucher un public de passionnés et faire son trou. On espère donc que leur projet ira jusqu’au bout, mais on s’en fait pas trop non plus. En tout cas la perspective de soirées endiablées et à thème nous a bien botté, il se peut que vous nous y croisiez souvent dans le futur ! Bref, histoire à suivre, l’aventure ne faisant que commencer, en attendant le Cri valide ce projet qui ouvre un peu l’horizon limougeaud !

Leur Facebook : https://www.facebook.com/Newjabes87/?fref=ts

Graour

Errant dans les mondes vidéoludiques depuis mon plus jeune âge, j'y ai développé quelques troubles psychiques. Mais rien de grave, rassurez-vous. D'ailleurs, pour me remettre les idées en place, je lis du Lovecraft, fais des soirées Alien et imite Gollum à mes heures perdues. Tout va bien.