Total War Warhammer 2 : le DLC de l’armée des morts

Il fallait bien un jour que je vous reparle des Total War et de leurs créateurs : les joyeux drilles de Creative Assembly (bon, il est vrai que Narfi en a déjà très bien parlé pour le premier volet des Warhammer, mais c’pas pareil m’voyez). Vous savez, ces mecs qui sortent cinquante DLC pour compléter leurs jeux ? Du genre 20 pétro-dollars pour ajouter un mode « gore » ou 50 diam’s pour trois nouveaux héros de campagne… Oui ceux-là même. Il faut dire que la formule fonctionne et que les gens consomment. Moi le premier. Eh bah oui, parce que bon, il faut dire qu’en terme de jeux de stratégie, les Total War se posent là en redéfinissant les contours d’un style qui s’est un petit peu dilué dans les productions actuelles jusqu’à progressivement disparaître. Fort de leur suprématie sans concurrence, les petits génies de Creative Assembly continuent sur leur lancée. Ils s’assurent ainsi une place de leader en confirmant, jeu après jeu, que leur idée de gameplay et la qualité de leurs ouvrages payent, mais malheureusement ils prouvent aussi qu’en pratiquant une stratégie commerciale assez limite, qui consiste à sortir leurs productions en kit, ils s’attirent les foudres des joueurs et se font une réputation douteuse.

Et tout cela m’amène aujourd’hui à vous parler de Rise of the Tomb Kings. Le 22 janvier sortait donc le nouveau DLC de Total War Warhammer 2, le bébé juteux de Creative Assembly qui garantit à la boîte un rendement de DLC pour au moins cinq ans. Mais, effroi et stupéfaction, je me rends compte avec consternation que nous n’avons jamais parlé de la seconde incursion dans l’univers Warhammer. Je vais donc réparer cette infamie.

Un point sur la fausse suite à 40 boules

Après avoir pondu pas mal de jeux historiques, Creative Assembly a tenté l’incursion dans le fantastique et a finalement réalisé un coup de maître en montant un partenariat avec Games Workshop et en adaptant la pléthorique licence des Warhammer sur écran (mais ça je ne vous l’apprends pas car vous avez bien entendu lu l’article de Narfi que j’ai linké plus haut, et en bon troll corporate, je relink ici pour les moins assidus des lecteurs).

Bingo, Jackpot. Association rêvée, ou association de malfaiteurs ? Un peu des deux assurément. Pas les derniers pour être malins, les gars de Creative Assembly ont donc tiré sur la corde pour enrichir le jeu de base de nouveautés, de peuples, et de nouveaux gameplay associés petit à petit. Jusqu’à l’annonce de la sortie de la suite… qui n’en fut pas une : Total War Warhammer 2.

Ici, une nouvelle map, le Vortex. Et une nouvelle campagne qui va avec. Quatre peuples vont alors s’affronter soit pour ouvrir ce vortex et laisser le chaos envahir le monde, soit batailler pour le garder fermé et maîtriser l’afflux du chaos : Hommes-lézards, grosse armada de corps à corps avec des unités monstrueusement costaudes au niveau du moral, Haut Elfes coriaces experts en archerie, Elfes Noirs polyvalents et capable de créer une ville flottante, et enfin Skavens, hommes rats qui privilégient la foultitude à la puissance ! Chacun avec des spécificités, des gameplays différents et des « rites » différents (sorte de bonus déclenchables au fil de la partie). On se retrouve donc avec un fort beau DLC (non vous ne me ferez pas dire que c’est un jeu digne de ce nom) au Total War Warhammer premier du nom avec la petite spécificité de pouvoir scinder les deux jeux en un seul, et ainsi évoluer sur la carte du monde enfin complète. Chouettos ! Et voilà t’y pas que ce mois-ci, Creative Assembly annonce Rise of the Tomb Kings, un nouveau DLC pour débloquer les célèbres et fameux Rois des tombes, un peuple chéri par les joueurs de Warhammer et « bizarrement » absent de TWW2…

Alors, autant on tique toujours sur les DLC à 2.50e pour rajouter LE SANG, ou encore un peuple de bêtes à 17,50 qui ont sensiblement le même gameplay que le Chaos, autant le DLC qui va nous occuper apporte des nouveautés intéressantes malgré les 17 euros que vous aurez à débourser pour pouvoir animer vos légions de squelettes des dunes préférés.

Le retour de la momie

Rise of The Tomb Kings est donc l’avènement des morts-vivants du sud. On avait déjà droit aux sacs d’os des Comtes Vampires, voilà maintenant les pharaons qui nous envoient leurs légions ravager le monde qui fut le leur il y a des millénaires (2500 ans avant Sigmar). Je ne vais pas vous faire un résumé du Lore de Warhammer, mais sachez juste qu’il y’a eu trahison du perfide Nagash, tueries, magie noire et effondrement de la civilisation.

On retrouve donc l’armée des morts qui se réveille dans l’ancien royaume de Nehekhara pour réclamer son dû : le monde entier et le sang des ennemis. Ici l’objectif de campagne diffère des autres peuples. On se contrefout du Vortex ; notre mission consiste à réunir les neuf livres maudits de Nagash disséminés aux quatre coins du monde pour exploser la tronche aux vivants en amassant des bonus de campagne. Quatre héros sont donc mis à disposition pour accomplir votre volonté maléfique : Settra l’immortel, rois des rois des tombes, grand big boss du fun et de la joie de vivre. Khalida la tchoin haute Reine respectée de tous, Khatep l’exilé sans-papiers, et l’ancien bras droit de Nagash, le terrifiant Arkhan le noir, qui déconne zéro avec la magie noire et a la possibilité de recruter des unités des Comtes Vampires.

Oui bah comme si ça suffisait pas.

Car voilà, les Rois des Tombes sont un peu AGGROS. Chacun avec ses compétences spécifiques, ses capacités distinctes et son point de départ, on se retrouve vite avec des machines de guerre qui amassent des armées increvables et… gratuites. Oui oui, gratuites. Pas un kopek, pas de coût d’entretien. Bon en même temps, c’est des cadavres, vous vous attendiez à ce qu’ils réclament une solde ? C’est la petite « subtilité » des Rois des Tombes : un nombre limité de régiments par types d’unité hors unité de base. On se retrouve donc avec 3/4 régiments par unités débloquées par les nouveaux bâtiments construits, ce qui peut être délicat au début mais s’avère assez amusant à gérer au fil de la partie.

D’autant que plus on conquière de villes, plus on construit de bâtiments, et donc plus on peut recruter d’unités puissantes. Et quelles unités ! Du sphinx en passant par le scorpion, le titan ou les légions de cavalerie monstrueuse, les Rois des Tombes décanillent sec quand il s’agit de foncer dans le tas avec du bulldozer.
En plus de proposer une nouvelle mécanique de gameplay des unités, Rise of the Tomb Kings propose aussi une nouvelle optimisation de campagne par l’achat et le craft. Oui oui le craft. Autrefois les ressources propres aux villes servaient à échanger gentiment lors du commerce dans l’optique de se faire moult pognon. Dorénavant pour l’armée des morts, ces ressources servent à crafter de nouvelles unités, ou de nouveaux objets pour vos héros. Il sera donc essentiel d’accumuler les ressources soit par le biais du commerce soit par le biais de la GUUUEEERRRE et de la conquête.

Ce moment émouvant ou le sphinx fonce dans une marée de skavens et massacre tout le monde

Enfin, petit ajout amusant et immersif : nous pouvons aussi ressusciter des héros, rois des sept dynasties, que l’on pourra invoquer après les avoir redécouvert dans l’arbre de recherche, qui s’avère en fait être une plongée dans le passé mythique des Rois des Tombes.

Radious : un petit mod pour les gouverner tous

Il fallait que je vous parle des mods. Enfin d’un en particulier, avec lequel je joue depuis pas mal de temps et qui s’avère vite indispensable. Total War est modé depuis toujours. Plus qu’un simple reskin ou un rebalanced, le mod Radious rajoute pas moins de 250 unités et types d’unité (notamment les régiments légendaires) ainsi qu’une refonte visuelle de pas mal d’armées. De plus la team Radious a modifié le background du jeu pour coller au lore de Warhammer. De nouveaux bâtiments, de nouvelles unités, un équilibrage tous les jours mis à jour, la team Radious a fait un travail hallucinant et colossal en modifiant en profondeur le jeu et en y ajoutant l’équivalent d’un DLC entier. Radious devient très vite incontournable et nécessaire pour augmenter le plaisir ! Je vous invite donc à aller voir de vos propres yeux, vous m’en direz des nouvelles.

Mod Radious : https://www.patreon.com/Team_Radious

Premier réel DLC pour Total War Warhammer 2, Rise of the Tomb Kings s’avère être un chouette ajout. En plus de proposer un nouveau peuple qui pue la classe, ce DLC propose de nouvelles mécaniques de gameplay, une nouvelle région ensablée, et une véritable nouvelle façon de jouer. Très agressif, les Rois des Tombes vous obligent à bourrer très vite les adversaires et promettent ainsi de grosses batailles épiques, d’autant qu’avec leurs unités monstrueuses, ils n’ont pas à pâlir face à leurs concurrents Hommes Lézards. Une bonne pioche pour moi, mais toujours trop cher !

LazyLumps

Déjà petit, le troll Lazylumps collectionnait les cailloux. Après en avoir balancé un certain nombre dans la tronche de tout le monde, il est devenu le "Rédak' Chef" de la horde, un manitou au pouvoir tyrannique mais au charisme proche d'un mollusque. Souvent les nuits de délire on l'entend hurler "ARTICLE ! ARTICLE ! IL FAUT UN ARTICLE POUR DEMAIN".