La Vidéaste du Mois #2 – Interview de Castor Mother

Le Vidéaste du Mois :

Une chronique avec la complicité de la Vidéothèque d’Alexandrie

Les émissions web ont pris une place de plus en plus importante dans nos pratiques culturelles, au point de remplacer chez beaucoup d’entre nous la télévision. Des petits passionnés qui papotent en facecam floue aux désormais professionnels du contenu vidéo, internet fourmille d’une galaxie de créations à déguster sur votre PC ou votre tablette du turfu. La fulgurante histoire du web a déjà donné tort à ceux qui pensaient que seuls y survivraient des formats courts humoristiques, à base de chatons ou éventuellement de let’s play maquillage. On a d’ores et déjà connu l’avènement des contenus culturels, pédagogiques et de vulgarisation. Et au Cri du Troll, qu’on mange ou non du vidéaste 2.0 au petit déj’, on considère que ces créations ont mérité qu’on les traite à égalité avec les formats plus traditionnels.

Les copains de la Vidéothèque d’Alexandrie font vivre une association de promotion des contenus culturels sur le web. Leur site partage quotidiennement des émissions causant science, littérature, ciné, art et tout autre sujet susceptible de vous cultiver à n’en plus finir. A cause d’eux, vous n’avez plus aucune excuse pour dire « je ne sais pas quoi regarder ».

Pour cette chronique mensuelle, les chasseurs du Cri du Troll attrapent un petit vidéaste sauvage dans le vivier des contenus sélectionnés par le regard affûté de la Vidéothèque. Dans le respect des conventions de Genève, nous le soumettons ensuite à quelques questions de notre cru (souvent aussi sottes que grenuttes, vous commencez à nous connaître). On espère que cette chronique vous permettra de découvrir des chaînes qui vous plaisent et d’en savoir plus sur ces étranges animaux du web.

 12318148_1181792348515924_841915220_o

Castor Mother raconte nous une histoire

Attention la vidéaste dont il est question aujourd’hui ne fait pas de vidéos make-up et à moins de vouloir déchaîner sa colère il est inutile voire imprudent de lui proposer. Castor Mother va plutôt tenter de nous apprendre des choses sur le monde, le monde animal en priorité mais pas seulement. Mélange détonnant entre Axolot et Dirty Biology, sa chaîne se spécialise sur l’improbable, la découverte de comportements animaux incongrus surtout en ce qui concerne la reproduction, parce que « c’est toujours drôle de parler de sexualité » et parce que c’est un grand plaisir pour elle de nous démontrer que la Nature, c’est vraiment mais alors vraiment pas du Disney.

Les thèmes abordés dans l’émission sont aussi divers que variés, allant des frustrations des otaries aux tendances cannibalistico-suicidaires de certains mâles araignées. À l’exception notable de l’épisode 5 sur la perception des loups (qu’elle a fait en collaboration avec Linguisticae ), l’humour est omniprésent et pas besoin d’avoir un doctorat en biologie pour suivre. La chaîne est tout public et Castor Mother ne nous noie pas sous les termes techniques. En gros on apprend un paquet de trucs trop cools tout en se marrant, le pied quoi !

 

Le premier épisode, là où tout a commencé

Et puis des fois on s’éloigne de la nature elle-même pour parler un peu de sociologie, j’évoquais plus haut l’épisode 5 sur la perception du loup par l’homme au cours des différentes époques de cohabitation entre ces deux espèces (d’autres émissions sur le même thème sont d’ailleurs prévues), mais c’est également le cas du deuxième sur le pastafarisme, une belle charge contre le créationnisme et l’avènement de la religion en tant que science.

Castor Mother dessine nous une histoire

Cette magnifique transition me permet d’évoquer l’autre pan de la chaîne de Castor Mother : Le Bestiaire, là on s’éloigne de la science et de la nature pour se pencher sur les croyances et les superstitions des hommes du Moyen-Âge. Via un speed drawing Castor Mother nous conte l’histoire d’une bête issue de l’imaginaire médiéval fantastique occidental pendant trois à cinq minutes. Une émission brève mais ô combien efficace et passionnante ! On a vraiment hâte de découvrir quelle sera la prochaine bestiole qui apparaîtra sous son crayon expert ! Personnellement j’adore ! (ça c’est de l’analyse critique construite, merci Nemarth)

 

 

Ajoutez à cela des émissions live où on crée avec elle des animaux imaginaires dans le style du bestiaire, des émissions FAQ, des participations avec d’autres vidéastes et sa disponibilité à la fois sur les réseaux sociaux ainsi que dans les commentaires de ses vidéos et on obtient une vidéaste à ne manquer sous aucun prétexte. D’ailleurs il est plus que temps de lui laisser la parole !

bandeau 

Comment as-tu trouvé ton personnage, habillé de noir et tyrannisé par un livre ?

IV3kig3XPour ce qui est de la tenue vestimentaire j’ai pas eu à chercher bien loin. Je m’habille comme ça depuis longtemps, je n’ai même pas eu à forcer le trait. Le livre et les lunettes (que normalement je ne mets jamais vu que je porte des lentilles) sont des accessoires qui sont calqués sur le dessin animé de notre enfance; « Père Castor » dont mon pseudo est inspiré. Ce personnage est toujours dans son fauteuil, avec ses lunettes et un livre sur les genoux à raconter des histoires. Cette référence de base explique aussi le rythme de mes vidéos avec de longues tirades sans coupures, c’est pour retranscrire ce côté posé ; on a jamais vu Père Castor en jump cut ! ^^

Pour ce qui est du livre, au fur et à mesure j’ai cherché à scénariser mes introductions, j’ai choisi de faire en sorte que le livre s’impose à Castor Mother pour lui montrer de force des sujets divers… J’essaye d’amener le fait que c’est un livre despote… Et j’ai déjà prévu quelques péripéties… mais chuuut…

 

Est-ce que t’as une anecdote horrible sur les pandas roux ou sont-ils vraiment trop mignons ?

Je n’arrive pas à trouver quelque chose de honteux sur le panda roux.. Ça doit certainement pas trop les étouffer de se reproduire avec leur cousins, frères, sœurs, voir parents… Mais ça c’est la nature… Ça mériterait de plus amples recherches.. Mais je ne sais pas si j’en ai très envie… Le panda roux c’est juste trop mignon et pis c’est tout!

Ce panda roux du zoo de Cincinnati s'amuse à se rouler dans la neige.

Est-ce que Simba c’est vraiment le (demi) frère de Nalla ou il y a moyen que dans le clan de Mufasa, il y ait plusieurs mâles reproducteurs ?

Alors non, navrée mais y a de fortes chances que Simba et Nalla aient le même père. Si ça n’avait pas été le cas, Mufasa serait aller fissa faire prendre l’air aux entrailles de Nalla pour rendre sa mère disponible pour la féconder… Désolée…

Simba-49897

Après avoir vu l’épisode 5 de Bolchegeek sur les princesses, est-ce que ton opinion sur Ariel a évolué ou bien est-elle définitivement irrécupérable à tes yeux ?

imagesAriel ? Avant même de voir l’épisode de Bolchegeek (qui fait un travail que j’aime beaucoup d’ailleurs), je détestais cette princesse… Je trouve son attitude ridicule ! Abandonner sa voix, sa queue de poisson et sa famille pour suivre un illustre inconnu et essayer de faire en sorte qu’il tombe amoureux d’elle… Sérieusement ?!? Le pire c’est que dans la vraie histoire elle échoue et se suicide… Tout ça pour finir en écume de mer. Pour moi c’est la plus idiote et cucul de toutes les princesses Disney ! (En plus elle m’a piqué ma couleur de cheveux ! Raison tout à fait valable pour détester un personnage !…… Si !)

 

Y a-t-il eu d’autres interventions de l’armée contre des « infestations animalières » depuis le terrible échec des émeus ?

Je n’ai pas trouvé d’autres histoires similaires à la guerre des émeus, ça semble être une histoire unique (tellement unique que jusqu’au dernier moment avant de publier ma vidéo j’ai vérifié mille fois mes sources pour être sûre que c’était vrai). Mais je ne suis pas l’abri d’une nouvelle découverte surprenante !

envahisseur-emeu-guerre-des-dromiidae

A ton avis pourquoi les gens ont-ils créé des chimères ? (Pourtant la nature est déjà suffisamment effrayante !)

Le bestiaire médiéval est extrêmement riche, entre réalité, fantasmes, et croyances. Les monstres et autres chimères sont le mélange d’observations déformées avec le temps ou simplement approximatives.

Imaginez que vous croisiez un tigre et qu’il a attaqué et mangé votre compagnon de route, vous n’en aviez jamais vu, vous ne savez pas ce que c’est et en plus vous l’avez vu de loin dans la forêt dense. Après vous être remis de vos émotions, vous racontez votre aventure et essayez de le décrire à une personne qui n’a jamais vu de tigre non plus alors vous essayez de lui décrire en faisant des parallèles avec des choses que l’on connaît déjà : la bête a des dents acérées, elle peut vous tuer en un seul coup de patte, elle a le corps comme celui d’un lion mais orange/rouge, le maquillage sur sa face peut lui donner des expressions humaines, elle tient sa queue basse et légèrement enroulée sur elle-même à son extrémité, ouais… Un peu comme un dard de scorpion.

Et paf ! on a une Manticore ; une bête à tête d’humain avec trois rangées de dents, un corps de lion rouge avec une queue de scorpion et qui mange les humains ! L’imagination et la peur font le reste et les voyageurs et autres troubadours ont apporté la légende avec eux…

Au-delà de ça, il y a aussi les écrits religieux qui avaient un aspect dogmatique très fort que l’on ne pouvait remettre en question. Ainsi si la Bible parle du Léviathan, le Léviathan existe ! La Bible parle de la licorne (même si c’est en fait une erreur de traduction) alors la licorne existe !

En plus de tout cela il ne faut pas oublier la vision que les hommes avaient du monde et de l’univers à l’époque. Le jardin d’Éden était là quelque part sur terre regorgeant de merveilles. Le diable était là aussi dans sa quête de pervertir l’âme et le cœur des hommes. Aux limites de l’univers il existait des monstres primordiaux, les océans et les terres reculées étaient peuplés de leurs enfants monstrueux…

Et enfin, on a sûrement à l’époque, n’en déplaise à l’Église qui a tout fait pour les éradiquer, des restes de croyances païennes qui avaient elles aussi leurs propres mythologies…

bestiaire

De plus la zoologie à proprement parler d’un point de vue scientifique c’était pas trop leur truc alors c’était assez dur de dire si telle ou telle bestiole était réelle ou non…

Bref… voilà, selon moi, de ce que j’ai compris de mes recherches, pourquoi on se retrouve avec un bestiaire « fantastique » si riche, pour le plus grand bonheur des rôlistes et de moi-même !

Combien d’épisodes sont prévus pour le Bestiaire? Est-ce que tu as déjà prévu toute la série ou tu vas faire ça au feeling ?

J’ai déjà en tête quelques sujets d’épisodes du bestiaire… Mais je n’ai absolument pas prévu le nombre de vidéos que je ferai sur le sujet… Je fais ça au feeling, selon mes envies. Au fil de mes recherches je tombe sur des bestioles que je ne connaissais pas, et même des fois les gens m’en font découvrir dans les commentaires. Je ne me donne qu’une seule « limite » c’est de rester dans le bestiaire médiéval fantastique occidental… Qui de toutes façons est tellement vaste qu’il va falloir attendre bien longtemps avant que j’en fasse le tour !

maxresdefault
Et parce que Castor Mother est une personne vraiment géniale, elle nous a fait la grâce de remanier notre chère mascotte à sa sauce, encore un très très grand merci à elle :

troll by castor mother!!Voilà cet article est à présent terminé, j’espère qu’il vous a plu et n’hésitez pas à le partager à cet ami qui adore raconter des anecdotes aléatoires sur la nature en soirée…

La Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCfO4BQD5_S1272GVmuXmTxA
Le Facebook : https://www.facebook.com/Castor-Mother-1386998481620767/?fref=ts
Le Twitter : https://twitter.com/castormother

Pour retrouver la Vidéothèque d’Alexandrie : http://videothequealexandrie.fr/
Facebook : https://www.facebook.com/lavideothequedalexandrie
Twitter : https://twitter.com/VideoAlexandrie
Chaîne : https://www.youtube.com/channel/UCsqvprYnU8J8K449VAQZhsQ

 

Nemarth

Cet individu est un gobelin fait homme. Hautement imprévisible, il représente un danger pour la Société. A éliminer à vue.