Le Quotidien des Trolls épisode 4 : l’Heure du Départ

Pour équilibrer toutes les belles choses et les compte-rendus passionnant de notre vrai article de fond qui arrivera bientôt, quoi de mieux qu’un résumé de notre dernière journée aux Utopiales, fantasmé mais totalement vrai, tel que raconté par Narfi ?

9H30 : Le réveil de Narfi sonne. Ce dernier se lève en sursaut et se cogne la main dans la chaise qui lui sert de table de nuit. Il finit par atteindre son portable, qu’il fracasse au sol. Par miracle, seul Graour est réveillé par un tel bordel. Il regarde son compère avec l’air de vouloir y fourrer le péteux.

10H07 : Narfi s’installe tranquillement aux commandes d’un des PC pour pouvoir bosser et fignoler les articles. La fatigue prenant le dessus, il est loin d’être aussi efficace qu’à l’accoutumée.

10H54 : Le Troll a bien fait le boulot. Les deux lignes qu’il a corrigées sont immaculées.

11H30 : Les autres Trolls se réveillent. Narfi finit de corriger tandis que Graour, levé depuis peu, part chercher de quoi se sustenter.

11h45 : Flavius arrive à ouvrir son second œil.

12H07 : Les Trolls arrivent aux Utopiales où ils retrouvent leurs bénévoles favorites, encore éméchées de la veille. Lazylumps tente bien de les chambrer, mais son teint cadavérique ne fait qu’amplifier le retour de flamme qu’il reçoit. Il s’effondre.

12H15 : C’est l’heure que choisit Graour pour s’en retourner à la capitale. Les autres Trolls sont tristes mais n’en laissent rien paraître. Question de savoir-vivre. Quant au Troll parisien, toujours dans les brumes de la veille, il ne réalise pas encore qu’il va passer 5 heures de sa vie dans un bus pourri.

13H26 : Lazylumps croise des cosplayers et leur saute dessus comme l’excellent communiquant qu’il est : « Vous connaissez le Cri du Troll ? Prenez des flyers ! Sisisi, prenez les ! Photo ? Allez, photo ! »

13H49 : Narfi tente d’imiter le meme Strutting Leo. Il le fait drôlement bien, mais seulement de dos. C’est con. A coté Flavius en pleine projection astrale. 

15H00 : Les Trolls s’installent au premier rang pour écouter parler Mathieu Bablet.

15H23 : Narfi qui ne connait absolument pas l’œuvre de Bablet, hoche la tête de façon convaincante depuis maintenant 23 minutes.

16H07 : Les Trolls font leurs adieux au festival et à leurs amies. Moment touchant, émouvant même, où les pets sont retenus et les rots contenus. Bien évidemment, Lazylumps s’effondre.

16H10 : Les Trolls réalisent que demain, c’est la rentrée. Tous trois adultes, ils ne peuvent s’empêcher de lâcher un « Je veux pas y alleeeer! » déchirant, suivi d’une série de tous petits pets.

16H17 : Tous montent à bord du Millénium Con-d’or, fameux vaisseau du plus gros sac à merde de la Galaxie, réputé pour avoir fait le raid de Nieul en 12 Parsecs. En vrai, le bolide appartient à sa mère, mais chut.

17H22 : Fou rire violent dans la voiture, alors même que les Trolls reviennent sur les différents moments de leur voyage.

18H26 : Flavius, en bon professeur dévoué à ses élèves, continue de corriger des copies jusque sur le tableau de bord de la titine. Sa dévotion ne va pas jusqu’à leur mettre des bonnes notes, mais en même temps : « Ils bitent vraiment rien ! »

20H22 : Les Trolls arrivent à Limoges. À peine le temps de balancer Narfi et Flavius par la fenêtre que ce beauf de Lazylumps est déjà devant son putain de Derby ASSE-OL, bière en main. C’t’enflée.

20H29 : Narfi part de Limoges, direction chez lui. 2H30 de route l’attendent, mais heureusement, David Bowie lui tiendra compagnie. Le skeud, pas David. Bowie, pas Mallet.

20H30 : L’autoradio refuse de lire le disque de Bowie. Narfi est obligé de se rabattre sur Fatal Bazooka, qui trainait par terre sous un siège. L’album, pas Michaël Youn.

23H00 : Enfin rentré dans ses pénates, le Troll périgourdin s’effondre. La satisfaction du travail accompli est présente, l’odeur des pieds qui ont trop marché aussi. Il pense à la rentrée, et se dit que Nantes, malgré les Bretons, c’était pas si mal. Putain de merde, c’était même bien stylé !

23H50 : Lazylumps s’effondre. Son équipe à pris une branlée historique.

1h30 : Flavius continue ses copies ; c’était le fil rouge de ce voyage. 

 

LazyLumps

Déjà petit, le troll Lazylumps collectionnait les cailloux. Après en avoir balancé un certain nombre dans la tronche de tout le monde, il est devenu le "Rédak' Chef" de la horde, un manitou au pouvoir tyrannique mais au charisme proche d'un mollusque. Souvent les nuits de délire on l'entend hurler "ARTICLE ! ARTICLE ! IL FAUT UN ARTICLE POUR DEMAIN".