Mortal Derby X : Wheels of fury

Nous avions déjà interviewé Michael Roch dans notre chronique Le vidéaste du mois sur La brigade du livre, mais le bonhomme n’est pas seulement vidéaste, il est avant tout écrivain. Bon, enfin, c’est lui qui le dit hein… Moi j’veux des preuves, qui sait s’il nous mène pas en bateau, le gars, là ? Il nous en fallait plus, notre équipe d’enquêteurs sur le terrain a bravé tous les dangers pour nous ramener un exemplaire d’un de ses romans, juste pour voir si c’est pas du chiqué.

Là-haut, c’est Zalem, la cité dans les airs…

mdxcoverBon d’accord, j’exagère un peu hein, je suis juste allé sur le site des éditions Walrus pour trouver Mortal Derby X, mais un peu de dramatisation ne fait jamais de mal. Mortal Derby X, vous dites ? Ça sonne un peu comme le dernier Mortal Kombat mais avec des roulettes, non ? Mais non, voyons ! Ne soyez pas ridicule ! Euh… Attendez, quoique, c’est pas si con… Le roman raconte les aventures de Molly Pop, une jammeuse, star du Quad Derby dont les jambes furent remplacées par des guiboles cybernétiques suite à un accident presque pas accidentel. Rongée par la colère et l’amertume envers celle qui a provoqué sa chute, Molly est chassée du Cocon, la ville des élites et des privilégiés qui se dresse au dessus d’une terre dévastée. Arrivée à l’extérieur, Molly va devoir se débrouiller pour survivre parmi les reclus, mais même ici les gens la connaissent, et ses compétences en roulettes vont attirer sur elle beaucoup d’attention.

Vous l’aurez compris, ce roman court fait dans le post-apo avec un style dynamique et violent. Walrus s’est axé sur l’édition de romans « pulp » et déjantés, et on en a un bien bel exemple ici. Les lecteurs cultivés trouveront une ambiance qui rappelle pas mal le cultissime Gunnm période Motorball (la cité suspendue, le sport à roulette super-violent, le cyberpunk rouillé), on y retrouve comme point central ce sport à base de course de patins, de circuits biscornus et de tarte dans la gueule. L’auteur met en place les règles de manière simple pour pas nous perdre, et lâche les demoiselles sur le terrain, on est immédiatement dans l’action et on comprend tout de suite les enjeux. Le bouquin file à toute allure et on touche pas terre avant que les quelques 100 pages soient bouclées.

Pierre qui roule… te défonce la gueule

Le personnage de Molly est mis en place à la perfection, en quelques lignes. Elle a la rage, elle est bad-ass en diable, se laisse pas faire. Elle va devoir vite s’imposer dans une nouvelle équipe dont les joueuses ont déjà beaucoup de personnalité, les membres des Ravine Skulls sont des vraies enragées du ciboulot, on sent toute la violence de l’univers rien que dans le caractère de ces nanas. L’opposition entre Molly Pop et Broody, la jammeuse des Skulls, sera un des axes principaux du développement des personnages, l’évolution de leurs rapports sur la piste et en-dehors va conditionner toute l’histoire.

Le seul point qui m’a moins convaincu est le côté un peu super-héros-qui-défend-la-vie que va prendre Molly à un certain moment qui, s’il se comprend, ne cadre pas vraiment avec l’atmosphère enragée de l’ensemble. J’aurai vu une tournure plus trash sur tous les personnages vu qu’elle commence à se fondre dans le paysage. Malgré ça, je me suis régalé en lisant cette novella irrévérencieuse qui va à l’essentiel.

walrusbanniere

Si le Roller-quad est un des éléments centraux de l’histoire, ça va aller un peu plus loin que ça. On va nous parler de la loi du plus fort, d’injustice, de privilèges et de classes sociales. Sans pour autant partir complètement dans le livre à message (on reste dans du pur fun), le background n’est pas creux, y’a une densité qu’on effleure à peine mais qui donne du corps à l’ensemble. Ça nous donnerait bien envie de retrouver cet univers pour une nouvelle aventure, mais pour le moment, ça donne surtout envie de fouiller un peu plus loin dans la collection de Walrus, qui, en plus, se paye le luxe de faire des couvertures cools.

Verdict

Mortal Derby X est un roman court mais intense, une dose de speed littéraire jouissif et violent qui va à fond, nous traîne avec lui sur la piste et ne nous lâche que sur la ligne d’arrivée, la tête en bas et le sourire aux lèvres.